Hommage à Grant Kirkhope

La semaine dernière, nous avions rendu un hommage à On d’EyezMaze, grâce à Tontie Hammer, l’inspiration principale du gameplay de Kawaii Killer.

AudioplumAujourd’hui, nous aimerions nous intéresser à la musique. Nous ne nous sommes pas personnellement occupé de la musique, nous avons sous-traité ça au studio indépendant lyonnais Audioplum Studio. Ils avaient déjà œuvré sur le prototype du jeu réalisé pendant une Game Jam (Kawaii Must Die), et on avait envie de continuer avec eux. On leur avait donné quelques indications quant au style de musique que l’on voulait, mais globalement ils avaient carte blanche.

L’essence de la BO du jeu

Ils ont commencé par nous envoyer deux versions pour le thème principal qui serait joué sur l’écran titre. Il y avait une version plutôt J-Pop avec des sons rétros très calme, que nous avons assez vite écarté. Et il y en avait une autre beaucoup plus rythmée avec des sons 8/16 bits et General Midi, mélangés avec des morceaux de batterie et de guitare électrique.

Mais sous cet air rock se cachait ce qu’allait devenir l’essence de la BO du jeu, dans un style que j’avais largement apprécié grâce à un autre compositeur : Grant Kirkhope. Les mélodies et sonorités qu’avaient livré Audioplum me rappelaient avec nostalgie celles de Banjo-Kazooie, jeu que j’ai immédiatement rajouté dans la liste des inspirations, car Audioplum ne connaissait pas ce jeu. On a donc enlevé la batterie et la guitare pour ne garder que la partie “kawaii” de la musique, et les autres musiques ont coulé de source avec l’inspiration de Banjo-Kazooie et le talent d’Audioplum.

Voici la première version du thème principal proposée par Audioplum :

 

Puis la version finale de ce thème :

 

Laurent Péju, compositeur des musiques, nous en dit plus :

Les musiques de Kawaii Killer s’inspirent des musiques de jeux tels que Banjo-Kazooie et la série des Mario Bros. (les mélodies de Mario ont bercé ma jeunesse…). Bien que me référant au mouvement ChipTune, j’ai essayé d’apporter un peu plus de modernité au son en y ajoutant des sonorités 16 bits notamment et une guitare à la toute fin du thème principal. Même si le jeu puise ses influences dans des références anciennes, il possède à mon sens une âme plus actuelle qui m’a poussé à ne pas rester dans les sons ChipTune exclusivement 8 Bits (comprendre les sons de la NES par exemple).

Concernant le mode principal, l’idée de Tabemasu Games était de créer une musique par saison. Il fallait donc jouer avec quelques clichés afin de soulever le côté humoristique prononcé du titre. Enfin, concernant le mode Speedrun, Tabemasu Games souhaitait faire évoluer la musique en même temps que la maladresse du joueur. Il devenait alors naturel de passer d’une musique constituée de sons 16 Bits à la même aux sonorités appauvries, en 8 Bits.

Le mode Speedrun et Grunty’s Lair

Banjo_and_Kazooie_(Banjo-Kazooie)En effet, la musique du speedrun est particulière, car elle est composée de 3 pistes différentes, qui s’alternent en fonction des performances du joueur. Au début, la musique est pauvre, mais elle s’agrémente de nouveaux effets et instruments si le joueur joue bien. L’environnement du jeu évolue également avec la musique, passant d’un paysage gris et nuageux à un environnement beaucoup plus joyeux et coloré. Cette cohésion entre le gameplay et la musique vient aussi de Banjo-Kazooie, l’exemple le plus frappant étant le thème principal du hub, “Grunty’s Lair“. La mélodie est toujours la même mais l’instrumentation change en fonction de l’endroit dans lequel on se trouve. Lorsque l’on est près du monde des aztèques, la mélodie est jouée à la flûte de Pan, avec des voix faisant penser à un rituel mystique. Mais lorsque l’on approche du niveau maritime, l’instrumentation passe plutôt en mode pirate, jouée par deux accordéons.

 

Et cela se retrouve dans l’intégralité du jeu, pas seulement dans le hub, car les thèmes de chaque niveau subissent également des variations en fonction de l’endroit ou de l’action du joueur dans ce niveau. C’est ainsi que le niveau Click Clock Wood possède 24 pistes différentes, qui sont jouées en fonction de la saison et de la position du joueur. Récemment, Grant Kirkhope a publié l’intégralité des musiques utilisées dans Banjo-Kazooie, et c’est intéressant de voir justement toutes ces variations les unes à côté des autres : Banjo​-​Kazooie: Everything and the Kitchen Sink!
Merci Grant pour cet incroyable travail !

Nous sommes très content des musiques de Kawaii Killer, et nous espérons que nos prochains jeux auront aussi une bande originale d’aussi bonne qualité.

En bonus, la musique du premier niveau, celui du Printemps :
Cet article a été publié dans Blog. : . Bookmark the permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>